• Le duo des Bruyères

      Maintenant que j'en ai fini avec Carme, il est temps de m'occuper de la liquette Bruyère, le deuxième patron offert à ma sœur il y a 4 ans, probablement demeuré incousu. Ne l'ayant pas décalqué à l'époque, mon accompagnatrice m'a gentiment prêté la version initiale de ce patron sorti en 2014 (j'ignore s'il a été modifié lors du passage à la version pdf et j'aimerais bien le savoir).

      En préambule, je dois confesser que plus le temps passait, plus la vue d'une Bruyère me laissait une impression de malaise. Je m'explique : primo les plis diagonaux sous l'aisselle au dos chez 95% de la population, puis le contraste entre le buste ajusté voire moulant qui semble fréquemment tirer au dessus de la poitrine et les manches à tête assez plate qui font des gros plis à l'aisselle, la ceinture qui a tendance à gondoler au niveau des pinces, l'encolure qui baille un peu au dos. Mais les versions vues en flanelle à carreaux sont suffisamment attrayantes pour que j'aie eu envie de mettre les mains dans le cambouis et obtenir une version qui me plaise.

      J'ai d'abord décalqué le patron et reporté les marges à 1.5 cm (1.2 cm pour la patte de boutonnage) pour obtenir les bords réels des pièces. Puis j'ai reporté sur les pièces mon buste de base sans aisance pour visualiser l'aisance qui me serait apportée par le patron tel quel, et identifier les points à modifier.

      Après une toile du haut, j'ai validé les modifications suivantes sur une T40/42 (92/72/102) :
    - épaule allongée d'1.5 cm
    - création d'une pince d'omoplate d'1.2 cm sur l'empiècement dos.
    - côté encolure dos réhaussé de 0.5 cm, et devant d'1 cm (passage de 14° à 18,5° pour la pente d'épaule moyenne)
    - milieu encolure dos réhaussé de 1 cm, et devant de 1 cm. Col modifié en conséquence.
    - tête de manche réhaussée d'1 cm
    - largeur tête  manche dos réduite d'1 cm  
    - largeur du torse en bas de l'entournure augmentée d'1 cm sur chaque demi-dos et demi-devant (ce que c'est que d'avoir une silhouette en X les enfants)
    - bas de l'entournure réhaussé d'1 cm, creusement de l'entournure dos
    - pince poitrine abaissée d'1.5 cm
    - extrémité des pinces de taille modifiées pour avoir un bas plus horizontal et une ceinture bien horizontale (milieux dos et devant et pince dos remontés de 0.5 cm, pince devant remontée de 0.75 cm), profondeur pinces taille augmentées de 0.5 cm.

    Le duo des Bruyères

    Jambe de pantalon obtenue sans trucage

      J'ai utilisé un coupon de flanelle entamé de chez Sacrés Coupons dont il me restait 1.50 m en laize de 115 cm. Suspense à la coupe vu que le patron recommande d'avoir 3 m de tissu sous la main dans ce cas et qu'il y a des carreaux à raccorder... J'aurais bien aimé faire une ceinture en diagonale mais ça n'a pas été possible. J'ai réussi à tout caser sauf la doublure d'empiècement dos et les manches ont du être raccourcies (pense-bête : diamètre bracelet fermé 29 cm). J'ai préféré mettre le côté gratté à l'extérieur car la netteté du quadrillage sur l'endroit du tissu m'est moins sympathique.

    Le duo des Bruyères

      Comme je n'avais pas lu les instructions avant, je ne m'étais pas aperçue que les extrémités du col sont sensées arriver au milieu de la patte de boutonnage et donc faire touche-touche lorsque la chemise est fermée jusqu'en haut (d'ailleurs je me suis demandée pourquoi le DT montre une chemise fermée jusqu'en haut alors qu'il n'y a pas de bouton en haut). Qu'importe, je le préfère positionné au bord de la patte, en supprimant la stricte horizontalité du sommet de la patte.

    Le duo des Bruyères

      Le col pourrait tomber mieux : dans toutes les positions il a tendance à remonter dans le dos (on voit le pied de col), et des petits plis de cassure apparaissent dessus lorsqu'il est fermé. Je devrais peut-être essayer de monter le col à l'envers comme une parisienne en helvétie, il rend bien comme ça je trouve !

    Le duo des Bruyères

      Comme j'ai entoilé les pattes de boutonnage, l'encolure résiste un peu à l'ouverture. Le lot de boutons providentiels vient d'un vide-grenier.

    Le duo des Bruyères

    Coin coin !

    Le duo des Bruyères

      Je pourrais allonger les pinces de taille dos pour atténuer l'effet "poche"... mais c'est tellement confortable ainsi ! La ceinture plonge encore un peu dans le dos mais ça me va comme ça. Si c'était à refaire je retoucherais aussi la tête de manche en supprimant un peu de volume sur les parties descendantes et je tripatouillerais un peu le col vu que je le préfère en position fermée. Je n'ai pas touché à la hauteur et je valide ce choix.

    Le duo des Bruyères

    Trop trop trop c'est Tropicoooo !

      Et maintenant, il faut que je remercie Althea de m'avoir prêté son patron. Comme nous avons construit son buste de base récemment, je vais m'essayer à la même démarche, sur un corps différent. Et si elle s'avérait couronnée de succès, je pourrai la reproduire sur ma sœur. Affaire à suivre !

    Le duo des Bruyères

    Le brin d'herbe a froid sur les toits,
    Bon bûcheron, coupe du bois !
    (et débarrasse-moi de cette commode pourrie)


  • Commentaires

    1
    cosiadoru
    Jeudi 1er Octobre à 06:46

    Je trouve le modèle très féminin!!!Bravo:)

    2
    cyqlaf
    Jeudi 1er Octobre à 08:11
    cyqlaf

    Winter is coming ... Mais avec une aussi jolie chemise bien chaude et bien douillette, ça va passer crème ! 

      • Jeudi 1er Octobre à 14:27

        Oui mais avec ses manches amputées il lui faudrait des mitaines (hein Althea)

    3
    Jeudi 1er Octobre à 09:36

    Elle est superbe cette chemise et après tous ces ajustements elle tombe vraiment bien. Je ne suis pas très fan des patrons de cette marque mais je dois reconnaitre que ce modèle est très féminin et seyant. Je suis impressionnée par les raccords réussis avec si peu de tissu, du grand art!! Bravo!

      • Jeudi 1er Octobre à 14:29

        Je m'étonne moi-même que ç'ait été possible, mais ce coupon dormait depuis trop longtemps dans le stock en attendant l'hypothétique patron de robe chasuble dans lequel il aurait brillé.

    4
    Jeudi 1er Octobre à 09:53

    Mais c'est tellement plus joli cette silhouette en X ma bonne dame!

    5
    Mquipique
    Jeudi 1er Octobre à 10:32

    Hyper fan de la photo Tropico ! 

    Quand je te lis, je me dis que j'ai quand même pas mal de travail pour affûter mes yeux, parce que les défauts mentionnés ne me sautent souvent pas aux yeux. Bon. Et il faudrait moi aussi que je trouve dans mon coin une copine de couture avec qui faire mes patrons de base. Là je commence avec la jupe. c'est en morceaux de papier et bien bidouillé (j'aurais peut-être pas dû), mais pas encore en tissu. 

    Bref, en tout cas cette Bruyère est chouette comme tout et le patron m'attend sur l'étagère, va falloir se pencher dessus un de ces 4. Mais sans carreaux pour commencer ;-)

      • Jeudi 1er Octobre à 18:50

        Pour la détection des défauts ça vient très progressivement avec l'exercice, mais une fois que c'est là c'est difficile de passer outre ; on y perd un certain enchantement...
        Si le but est d'avoir une jupe qui soit portée, c'est peut-être pas plus mal que ce soit bidouillé ! il ne sera jamais trop tard pour la reprendre de manière raisonnée.

    6
    corinne
    Jeudi 1er Octobre à 12:52

    j'aime beaucoup le rendu de cette liquette, qui me tente depuis un bout de temps, mais trop de projets en attente.
    j'admire cette persévérance dans les détails (un peu transparents pour moi, comme Mquipique), chapeau!

    7
    mahault
    Vendredi 2 Octobre à 15:46

    J'admire à la fois le travail fourni et le résultat, qui vous va très bien. Mais du coup je m'interroge (et c'est une vraie question) : pourquoi acheter des patrons s'il faut faire autant de modifications dessus ? Je ne vise pas la marque, ni vous particulièrement, mais le fait est que j'ai une silhouette disons non conventionnelle, et que ça me fait suer de passer autant de temps à faire des toiles / modifier / refaire, gâche du tissu et du fil au passage et m'arracher les cheveux.

      • Vendredi 2 Octobre à 17:31

        Je vois plusieurs points d'intérêt à la démarche, même chronophage :
        - quand le style du patron est distinctif et qu'il nous plaît suffisamment, l'avoir à disposition permet de ne pas échafauder d'hypothèses sur celui-ci et de partir d'une base définie à modifier. Et parce que construire un patron équivalent à partir de son patron de base prendrait probablement au moins autant de temps.
        - aider les autres détenteurs du patron à distinguer à quels points il peuvent faire attention et éventuellement retravailler de leur côté selon leur disponibilité et leur degré d'exigence.
        - elle m'aide à mieux connaître ma morphologie et mes goûts : là par exemple j'ai eu la confirmation que j'apprécie vraisemblablement moins que la plupart des gens d'avoir la poitrine moulée dans une chemise.

    8
    Vendredi 2 Octobre à 23:40

    Je suis toujours impressionnée par ton oeil de lynx et ta maîtrise des ajustements. Il faudrait que tu organises des stages ! ;-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :